Kikkawa Motoharu 1530 - 1586 KaMon SeïSuiKan

Seï Sui Kan
 
- Accueil

- Présentation du Club

- Les disciplines

- Vie du club

- Nos liens

Ïaïdo - Stage du dimanche 16/06/2013

Stage de 9h00 à 12h00 au Shin Fu Kan, à Marseille, animé par Daniel Chabaud.

Une quinzaine de pratiquants réunis pour un stage de fin de saison pas vraiment de tout repos, puisque le thème abordé cette fois-ci était la coupe.
Cette problématique n'est pas des moindres puisqu'elle est au coeur même de la pratique du Iaï.
En principe !

Pour relever cette gageure, il fallait procéder par étape, car paradoxalement ce thème est assez rarement abordé en tant que tel dans les stages. Nous sommes donc d'abord revenus sur les postures et les déplacements en étudiant quelques kihons très simples.
A genoux puis debout, ce travail était destiné à réveiller le corps et l'esprit, à nous mettre à l'écoute de toutes ces sensations fugaces qui nous échappent, pour pouvoir mettre le doigt sur les éléments à faire évoluer.

Nous avons ensuite travaillé deux superbes Katas de Ken Jutsu de Shindo Muso Ryu. Il s'agissait des deux premiers de la série, dans lesquels d'entrée de jeu sont posées les questions fondamentales de la coupe : perception aigüe du Maaï, engagement total du corps dans l'instant juste, libre jeu de l'arme sans parasitage par une volonté artificielle.
Car dans le Ken Jutsu on est deux, et même si c'est un Kata, l'autre n'est en principe pas d'accord pour se laisser couper...
Peut être est-ce d'ailleurs là une des composantes fondamentales de la question, et on voit se dessiner cette notion de résolution du conflit par son dépassement, qui est me semble-t-il au coeur de la pratique du Budo.
Mais avant de pouvoir la toucher, il faut d'abord faire l'apprentissage de la résolution brutale et sans appel de la coupe, qui porte ou ne porte pas, qui atteint avant d'être soi-même coupé ou pas. Verdict simple et sans appel de l'exercice.

Après ce travail est venu le temps de la pause (et du café).
Ce moment était plus que bienvenu pour pouvoir décanter les sensations engrangées, devant des images d'archive appartenant à Daniel, que nous avons eu le privilège de partager.
Après les exercices précédents, c'est dans un état d'esprit bien différent que nous avons regardé ces images et écouté leur commentaire.

De retour dans le dojo, nous avons essayé de mettre en place tous les éléments dans le premier Kata de Muso Shinden, ou de Seïteï Iaï pour ceux qui le souhaitaient. A chacun de chercher ses solutions, muni de tout ce que nous avions vu et entendu. Mais aussi et surtout, à chacun de repérer les choses à travailler une fois de retour dans son dojo.

Enfin, pour terminer, changement complet de perspective avec Uki Gumo, le très beau et très dynamique 4ème Kata de la deuxième série. Chacun pouvait librement s'essayer à cette forme très particulière, pour tout dire si jubilatoire.

C'est ainsi que s'est achevée cette série de stages pour la saison, et nous remercions sincèrement l'enseignant de nous avoir fait partager tant de richesses.
Chacun est reparti la besace pleine de pistes de travail, d'images stimulantes, avec l'envie de continuer de progresser et de découvrir d'autres aspects de cette passionnante discipline.
Rendez-vous très vite à la saison prochaine !

Publié le 25/06/2013

    Les pratiquants
   Les pratiquants, photo prise par Daniel (tous droits réservés)